• Philippe Fabry

Nouveau livre : Islamogauchisme, populisme et nouveau clivage gauche-droite

Le livre sur lequel je travaillais avec Léo Portal depuis près de deux ans, dans lequel j'explore pleinement quelques idées que je n'avais fait qu'effleurer à travers quelques articles depuis 2013, paraît à la fin de ce mois.


Il est disponible en précommande sur le site de l'éditeur, sur Amazon, et à compter du 27 mai prochain dans toutes les bonnes librairies.



Quatrième de couverture :


"Le clivage gauche-droite est-il encore d'actualité ? Le libéralisme, le socialisme, l'écologisme sont-ils de gauche ou de droite ? Qu'est-ce que le populisme ? La « révolte des élites » est-elle une réalité ? Dans cet ouvrage alliant une certaine érudition à une remarquable clarté d'exposition, Philippe Fabry et Léo Portal répondent à toutes les grandes questions de la politique contemporaine par la construction d'un modèle unique, universel et intemporel, du clivage politique. La confusion règne quant à l'avenir de la démocratie en Occident et dans le monde : la « montée du populisme » pose la question de la pérennité de ce système politique qui paraissait avoir définitivement triomphé avec la chute du Mur de Berlin ; les repères habituels des commentateurs sont brouillés : le clivage droite-gauche semble disparaître, et de plus en plus fréquemment les leaders politiques, en parole ou en pratique, cherchent à le dépasser. Cette grille de lecture, summa divisio de l'analyse politique, est-elle en train de s'effacer véritablement, et ce faisant d'annoncer la disparition de la démocratie elle-même au profit de nouveaux modes de gouvernement ? Ou bien vit-on simplement un « changement » de clivage, où il n'y aurait plus ni droite ni gauche, mais où le clivage serait à chercher ailleurs, par exemple entre mondialistes et nationalistes ? C'est l'ambition et le propos de cet ouvrage que de proposer une telle théorie, capable de s'appliquer à toute société politique, occidentale ou non, contemporaine ou passée. Le modèle en tête, il sera alors possible d'interpréter les signaux émis par les sociétés politiques occidentales actuelles, et de discerner l'avenir de la démocratie en Occident."

157 vues0 commentaire