Je m'appelle Philippe Fabry. Je suis, de formation, juriste et historien du droit, des institutions et des idées politiques. Je me définis comme un historien théoricien ; de la même manière qu'il y a des physiciens théoriciens, par opposition aux physiciens expérimentateurs.

 

Les historiens classiques, c'est-à-dire tout simplement ce qu'on appelle usuellement des historiens, correspondent plutôt à ces derniers. Mon activité d'historien théoricien ne vise pas à théoriser l'histoire comme discipline, c'est-à-dire à théoriser l'activité des historiens, leurs méthodes, leurs buts, mais bien à théoriser l'Histoire elle-même, comment elle peut être modélisée, quelle y est la part du libre-arbitre individuel et de l'inertie, du déterminisme collectif, du hasard. Bref, conférer à l'activité historienne le volet qui lui manque pour être vraiment comparable aux sciences dites « dures ».

C'est de cela qu'il sera question sur ce site. C'est le sens de ce que j'appelle l'historionomie, et que je vous invite à découvrir : l'existence de schémas historiques récurrents, le pourquoi de leur existence, les lois de l'Histoire qui les produisent et permettent, par quelques règles, de rendre raison de l'essentiel de l'histoire de la civilisation - et peut-être, un jour, de la totalité de cette histoire. 

C'est à ces sujets de recherche que j'ai consacré mes livres jusqu'à présent, que j'ai consacré l'essentiel de mes articles de blog, et que je consacrerai encore mon prochain ouvrage.